Le masque et la plume - Les formes d un enjeu: l individuation discursive

  • Autor:

  • Editura: Editura Universitară

    ISBN: 978-973-749-767-3

  • Anul publicării:

    Ediţia: I

    Pagini: 389

2311 RON

Disponibilitate: stoc epuizat

Acest produs nu este pe stoc momentan.



Mai multe detalii Le masque et la plume - Les formes d un enjeu: l individuation discursive

Trouver un bon sujet de thèse, se donner un cadre théorique, choisir ses instruments d’analyse, mettre en place les premières hy-pothèses, imaginer un plan, rédiger enfin – autant d ’étapes obliga-toires dans le parcours formatif de chaque chercheur. Autant d ’expressions dont le rappel systématique finit par leur conférer une aura d ’évidences définitives et, comme telles, indiscutables. Comme s’il suff isait au maître de les invoquer, et au disciple de les appliquer, pour s’assurer le succès de cette formidable entreprise intellectuelle. En réalité, combien de points d’interrogation, d’angoisses et de dé-tresses ne vit-on pendant cette traversée solitaire vers le rivage de certitude ? Combien d’abandons ?
L’idée de ce livre m’est d’abord venue au contact des étudiants en train de rédiger leur mémoire de maîtrise. Pour la grande majorité d ’entre eux, c’était là le premier – et peut-être le seul – exercice de construction personnelle d’une certaine ampleur. Même s’il s’agit de réalités distinctes, une thèse, tout comme un mémoire de master ou de maîtrise, supposent, mutatis mutandur, l’appel à des compétences et des savoir-faire similaires. Dans chaque cas, il faut trouver un sujet, cer-ner une problématique, proposer un plan, construire une démonstra-tion. Tout cela, en l’absence quasi-totale de l ’expérience du genre, et des acquis – théoriques et pratiques – qui en découlent.
Ma propre expérience lors de la rédaction de ma thèse a été pour-tant décisive. Confrontée à des difficultés qui sont celles de tous les thésards – à quelques exceptions près – j’ai cru utile de leur faire quitter leur condition de non-dit ou d’interdit coupable, afin qu’elles puissent être vécues et assumées comme autant d’interroga-tions inhérentes à tout parcours de formation. Ce livre n’offre donc pas de solutions ultimes et définitives. Il ne s’agit ni d’une méthode, ni d’un guide de rédaction infaillible. Ce que je propose, c ’est plutôt le parcours d’une expérience personnelle.
On peut se demander en quoi cette histoire mérite d ’être soumise à l’attention des étudiants et des jeunes chercheurs. Dans le milieu académique, la coutume veut qu’une thèse soit publiée sans que ce geste soit par ailleurs investi d’autres valeurs que celle d’une simple subordination à la norme. La même coutume veut que dans sa ver-sion finale, une thèse soit un produit raffiné, dégagé de la gangue des échecs et des tentatives théoriques avortées. La thèse est conçue comme un lieu de certitude. Quoique issue d’une recherche, elle ne livre généralement pas un parcours, mais un résultat ; elle n’est pas un chemin, mais un aboutissement.
Personnellement, j’ai vécu les années de maturation et d ’élabo-ration de ma thèse comme une véritable recherche qui allait me mener des questions et interrogations des fois inquiétantes, vers les réponses censées les résoudre. Je crois d’ailleurs que le sens même de la recherche réside pour une grande partie dans l’indétermination de l’horizon qu’elle ouvre : on doit découvrir son chemin pas à pas, par-fois en se déroutant, parfois en s’égarant, un chemin qui peut tou-jours tourner court ou s’exténuer, mais dont on attend qu’il se précise progressivement au cours du questionnement. Or ce questionne-ment, le thésard est forcément seul à le susciter, dans une solitude souvent difficile à assumer. Solitude face à la réalité interrogée, c ’est-à-dire au mystère d’un corpus à première vue opaque, qu’il faut longuement courtiser afin qu’il accepte de révéler son secret. Certes, le professeur peut toujours proposer ses propres questions, que le thé-sard sera en devoir de résoudre. Il me semble néanmoins qu’à ce mo-ment-là se brise la relation délicate entre la question et sa réponse, puisqu’une réponse en apparence personnelle sera greffée sur une question qui, elle, ne l ’est pas. Cependant, une fois achevée, la thèse efface la trace des questions qui l ’ont fait naître, pour ne conserver que la certitude rassurante des réponses.
Pour ma part, j’ai choisi de livrer dans ma thèse l ’ensemble de mon parcours de recherche, entreprise risquée, car peu conforme aux usages académiques, fidèles au modèle tripartite désormais consacré : état de la question, thèse proprement dite (cadre théorique, instru­ments et notions opératoires, problématique, hypothèses, argumen -tation, analyse, interprétation des données), conclusion. Le choix de garder mes premières hypothèses, initialement abandonnées, pour ensuite les récupérer et les reformuler, est révélateur des glissements et hésitations qui sont celles de tous les thésards à la recherche d’une assise théorique confortable.
En effet, l ’entrée en thèse n’est pas toujours une garantie de ma-turité intellec tuelle : cette dernière est le plus souvent un acquis de parcours, né de dialogues, d’hésitations et d’innombrables lectures dans l’atmosphère raréfiée des bibliothèques. Il est bien possible que nos premières options théoriques ne soient pas nécessairement les meilleures, ou – situation constante – que le choix d’un certain di-recteur de thèse nous oblige à endosser également son propre univers théorique. Lorsqu’on ne sait pas encore choisir, puisqu’on ignore ce que l ’on cherche, un horizon théorique prédéfini peut rassurer : il intervient avec ses limites et nous donne des repères à partir desquels on peut construire. Beaucoup de thésards ont ainsi la chance de ne pas devoir chercher plus loin, et de voir germer leurs idées dans le sol fertile d’une théorie ou d’une autre.
D’autre part, l ’objectif de la recherche une fois fixé, le fait d’avoir emprunté une certaine théorie ou de s’être installé dans un horizon théorique prédéfini peut s’avérer source de malaise. Souvent, la re-cherche d’un modèle valide ou d’une théorie plus apte à garantir l’authenticité d’un projet peuvent justifier certaines infidélités par rapport aux options initiales. Autant dire que l ’élaboration d’une thèse n’est jamais dénuée de surprises. A ce propos, le plan d’une thèse – tout comme celui d’une maîtrise ou d’un master – n’a rien de dé-finitif et d’irrévocable. Loin d ’être figé, il suit le parcours initia-tique d’une pensée.

Cuprinsul cărţii Le masque et la plume - Les formes d un enjeu: l individuation discursive

UN MOT DE L'AUTEUR / 5

INTRODUCTION / 19

CONSIDÉRATIONS PRÉLIMINAIRES / 29
0.1. Rationalité interrogative et rationalitépropositionnelle / 29
0.2. La constitution du champ rhétorique / 36
      0.2.1. Rhétorique et dialectique / 36
      0.2.2. La rhétorique comme technique de vérité / 37
0.3. Les rhétoriques néo-dialectiques / 46
      0.3.1. S. Toulmin / 47
      0.3.2. C. Perelman  / 52
0.4. Rhétorique et questionnement:pour une conception problématologique du langage  / 56

CHAPITRE I
La notion de thème à la lumière du paradigme propositionnel / 66
1.1. L,Ecole de Prague et la perspective fonctionnelle / 69
      1.1.1.  Le thème comme point de départ psychologique ou positionnel / 71
      1.1.2.  Thème et dynamisme communicationnel / 77
      1.1.3.  Le thème comme «ce dont on parle»
                La notion d« aboutness » / 78
1.2.  La grammaire fonctionnelle / 84
       1.2.1. Thème - Rhème / 84
       1.2.2.  Donné - Nouveau / 85
1.3. L'approche cognitive / 87
1.4. Les approches textuelles et discursives / 90

CHAPITRE II
La notion de «débat». Descriptions et paramètres / 104
2.1.  La notion de «débat» à l'intérieur du paradigme propositionnel / 104
       2.1.1. Première modélisation du débat : Enonciation -mise en question [D1 <-> D2] / 106
       2.1.2. Conséquences de l'inscription du débat dans le modèle [D1 <-> D2] / 107
       2.1.3. Limites du modèle [D1 <-> D2] / 113
2.2.  Vers une descriptionproblématologique du débat / 120
       2.2.1.  Argumentation et problématisation. Mise en place du modèle Question - Réponse [Q - R] / 120
       2.2.2.  Conséquences de l'inscription du débat dans le modèle Q - R / 123
2.3.  Aspects formels du débat radiophonique. Description du format communicationnel du Masque et la Plume / 124
       2.3.1. Discours de l'animateur / 127
       2.3.2. Discours des allocutaires / 129

CHAPITRE III
La notion d«enjeu» / 132
3.1. Première hypothèse sur lindividuation discursive / 135
3.2. Deuxième hypothèse sur lindividuation discursive / 151

CHAPITRE IV
Le couple question - réponse et le problème de lindividuation discursive / 152
4.1. Le couple question - réponse / 152
      4.1.1.  Traitement des questions en sémantique vériconditionnelle / 153
      4.1.2.  Les logiques érotétiques / 155
      4.1.3.  Aspects gnoséologiques de la question / 161
      4.1.4.  Aspects pragmatiques du couple Q - R / 163
      4.1.5.  Le rôle de la question dans l'interprétation du sens des énoncés / 165
4.2.   Types de questions / 168
4.3.   Questions et vérité / 170
4.4.   Questionnement, argumentation et enjeu d'individuation discursive / 171
        4.4.1.   Argumentation polémique / 172
        4.4.2.   Argumentation non polémique / 172

CHAPITRE V
Vers une définition problématologique du D-thème / 174
5.1.  Les constructionspseudo-clivées. Description et analyse / 174
       5.1.1. Constructions pseudo-clivées et structure informationnelle de la phrase  / 178
       5.1.2. Constructions pseudo-clivées et D-thème / 192
5.2.   Description formelle du D-thème / 194
5.3.   Propriétés sémantico-pragmatiques du D-thème / 199
        5.3.1.   Caractère référentiel du D-thème / 199
        5.3.2.   Focalisation et D-thème / 204
        5.3.3.   Cataphore, anaphore et D-thème / 208
5.4.  Troisième hypothèse sur l'enjeu dindividuation discursive / 211

CHAPITRE VI
Dialogue et polémique dans Le Masque et la Plume / 215
6.1.  Dialogue et enjeu dindividuation discursive / 215
       6.1.1. Aspects formels du dialogue dans Le Masque et la Plume / 217
       6.1.2. Aspects sémantiques du dialogue dans Le Masque et la Plume / 221
                6.1.2.1. Dialogue, relation q/Q - r/R et enjeu dindividuation discursive  / 222
                6.1.2.2. Thématisation, problématisation et enjeu dindividuation discursive / 236
                            6.1.2.2.1.  Structures problématisantes dans Le Masque et la Plume  / 237
                            6.1.2.2.2.  Marqueurs de problématisation / 292
                            6.1.2.2.3.  Marqueurs de thématisation / 316
6.2.  Polémique et enjeux de vérité / 330

CONCLUSION / 342

BIBLIOGRAPHIE / 358

GLOSSAIRE  / 380

Despre autor

Marina-Oltea Păunescu

Unde se găseşte

Te-ar mai putea interesa şi..

Legal Academic Education and Culture

Legal Academic Education ..

Limbi si literaturi straine

000 RON Detalii

Limba italiană – Curs intensiv

Limba italiană – Curs ..

Limbi si literaturi straine

2408 RON Detalii

Mastering English for International Business

Mastering English for Int..

Limbi si literaturi straine

1445 RON Detalii


Le francais economique par des textes. Itinéraires de lecture et de production textuelle en français langue étrangère

Le francais economique pa..

Limbi si literaturi straine

000 RON Detalii

ESSENTIAL ENGLISH FOR BUSINESS AND FINANCE STUDENTS

ESSENTIAL ENGLISH FOR BUS..

Limbi si literaturi straine

000 RON Detalii

Le francais sans peine

Le francais sans peine ..

Limbi si literaturi straine

000 RON Detalii

Promoţii

CONTABILITATEA INSTITUTIILOR PUBLICE comentata, actualizata si simplificata

CONTABILITATEA INSTITUTII..

Economie generala

5200 RON Detalii 57.8 RON

Ghid de contabilitate si legislatie pentru Casele de Ajutor Reciproc

Ghid de contabilitate si ..

Contabilitate

4300 RON Detalii 48.17 RON

CONTABILITATE. DE LA TEORIE LA PRACTICA. Metoda si modelare

CONTABILITATE. DE LA TEOR..

Contabilitate

10000 RON Detalii 55 RON

Recomandările editurii

Citatul zilei

Preceptele dreptului sunt: sa traiesti cinstit, sa nu vatami altuia, sa dai fiecaruia ce i se cuvine

Iustinian

Personalităţi

Grigore Alexandrescu Grigore Alexandrescu Grigore Alexandrescu a fost un poet si fabulist român. A debutat cu poezii publica ... citeşte mai mult →

Interviuri

DAN CULCER DAN CULCER Dan Culcer (n. 15 iunie 1941) este un critic literar, prozator, poet, traducator ... citeşte mai mult →